VENTILATION ET CHAUFFAGE

L’exemple d’un entrepôt standard :

ENTREPÔT. Dans l’entrepôt, un flux d’air naturel à travers les ouvertures dans les structures de protection, une aspiration mécanique avec le dispositif de ventilateurs de toit sont prévus.
BUREAU. Dans les locaux du bureau, il y aura une ventilation du type insufflation-aspiration mécanique et un chauffage de l’air. La quantité d’air frais (extérieur) pour les bureaux devrait être calculée à 60 m3 / heure pour une personne, en prenant 6 m2 pour un travailleur.

SOURCE D’APPROVISIONNEMENT EN CHALEUR – Chaudière à deux combustibles dont gasoil et gaz – pour la possibilité de fonctionnement temporaire du complexe sans réseau de gaz.

SÉCURITÉ. Les ventilateurs des systèmes d’aspiration dans les salles de charge seront conçus de manière antidéflagrante. Il y a un système de désenfumage et de valves ignifuges. Déconnexion de la ventilation du type insufflation-aspiration – au signal du système d’alarme incendie. Le point obligatoire de mise en service des systèmes de chauffage est un test hydraulique du réseau de chauffage pour la résistance et l’étanchéité sous pression d’au moins 1,6 MPa

À la demande du client la climatisation peut être conçue et installée.

RÉSULTAT :

  • Les systèmes de ventilation du type insufflation-aspiration sont faciles à entretenir, ont une puissance enviable, un faible niveau de bruit, et fonctionnent sans créer de vibrations et de courants d’air.
  • L’installation d’un récupérateur, dans lequel l’air évacué donne de la chaleur à l’air frais entrant dans le système de ventilation, peut économiser jusqu’à 60–70 % de la chaleur ;
  • Assurance toutes saisons d’un mode optimal d’humidité et de température à la fois dans le bureau et les entrepôts.